L'actualité des TIC au Maroc et ailleurs

vendredi 27 mars 2015

Déclarations de Frédéric Debord: 4G, investissements de inwi et partage d'infrastructures


Après quelques jours de l'attribution des licences 4G aux opérateurs marocains, Michel Paulin, DG de méditel, n'a pas manqué l'occasion pour parler, durant une interview, du partage des infrastructures, des licences 4G, ainsi que les investissements et la croissance de meditel. Frédéric Debord, interviewé par La Vie Eco, a lui aussi fait certaines déclarations.
Fier de la note attribuée au dossier de candidature de inwi pour l'obtention des licences 4G, Frédéric Debord a rappelé que le lancement de inwi dans une telle aventure est lié surtout au fait qu’il a senti la bonne forme du secteur des télécoms. Il a déclaré aussi à l'équipe de La vie Eco que inwi a pu réaliser le deuxième plus gros chiffre d’affaires du secteur et possède actuellement un parc clients lui permettant de voir l’avenir avec plus de confiance. Selon lui, la bonne santé financière de inwi a été sentie en versant, pour la première fois dans l’histoire de l’opérateur, 300 millions de dirhams de dividendes au titre de l’exercice écoulé. Il a affirmé aussi que inwi investira 10 milliards de dirhams sur les 5 prochaines années pour le déploiement des hauts débits au Maroc.
Le DG de inwi a promis une baisse au niveau des prix des terminaux compatibles 4G ainsi que la commercialisation des offres compétitives et des frais de connexion moins élevés. Il a déclaré aussi qu'il est bien conscient que la démocratisation de la 4G se fera par étapes, mais cela prendra cette fois moins de temps que pour la 3G.
Concernant les investissements dans des infrastructures, Frédéric Debord a assuré que inwi a toujours consacré 30% de son chiffre d’affaires depuis 2010 et devra affecter 40 % en 2015 auxdits investissements. Quant au partage des infrastructures, Le DG d'inwi a déclaré qu'il faut ouvrir la voie pour un dégroupage total, ainsi qu’un partage et une mutualisation des infrastructures dans des conditions claires, tout en renforçant les prérogatives des instances de régulation. Il a même proposé qu’un loyer soit payé pour pouvoir bénéficier des infrastructures et cela afin que toutes les parties soient satisfaites. Le DG d'inwi a estimé que la décision de l’ANRT ainsi que le projet de loi sur les télécoms se recoupent parfaitement avec les exigences de l’opérateur, mais a critiqué par la même occasion le retard de l’application.
A propos de l'auteur;
Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à nous la poser
Si cette information a pu vous être utile, prière de la partager sur les réseaux sociaux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

commentaires