L'actualité des TIC au Maroc et ailleurs

dimanche 10 janvier 2016

Changement des modes de tarification des appels en Algérie, l’ARPT s'explique

L'Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPT) en Algérie (l'équivalent de l'ANRT au Maroc) vient de rendre public un communiqué selon lequel il explique qu'elle n'a pas pris connaissance de l'augmentation des tarifs de la minute de communication par certains opérateurs que par voie de presse, ainsi que par le truchement de réclamations reçues ce jour d’usagers mécontents.
L'ARPT a déclaré que lesdits opérateurs ne lui ont notifié à ce jour aucune déclaration prévoyant comme le prescrit la loi l’augmentation du tarif de leur minute de télécommunications de leurs offres. Consécutivement à la diffusion de telles informations, l’Autorité de régulation va opérer les investigations nécessaires pour s’assurer de leur véracité et prendre s’il y a lieu les mesures qui s’imposeraient.
D'ailleurs, il ne s'agit pas d'une augmentation des tarifs des minutes mais plutôt d'un changement de modes de tarifications. Rappelons que les opérateurs Djezzy et Ooredoo viennent de modifier discrètement leurs modes de tarifications. Chez Ooredoo, la 1ère minute est désormais indivisible et sera dès la première seconde facturée à 7.98 Da alors qu'auparavant le prix de la communication était calculé par unités de 30 secondes, à 3.99 Da chacune. Cela ne plaira surement aux clients émettant des appels de moins de 30 secondes.
Quant à Djezzy, il a procédé lui aussi à la modification de son mode de calcul pour les appels sans toucher la tarification de ses offres, Play, Go ou Good. La première minute sera désormais indivisible chez ledit opérateur.
A propos de l'auteur;
Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à nous la poser
Si cette information a pu vous être utile, prière de la partager sur les réseaux sociaux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

commentaires