L'actualité des TIC au Maroc et ailleurs

lundi 14 mars 2016

ICANN55: Marrakech capitale mondiale de l'internet

La ville de Marrakech a accueilli, du 5 au 10 mars 2016, la 55ème réunion de l'ICANN, organisme chargé de l'attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet, de la sécurité, de la stabilité et de la coordination mondiale du système d'identificateurs uniques de l'Internet.
Cette réunion, co-organisée par le Ministère de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie Numérique, le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération et l'ANRT, a connu une participation record avec la présence effective de 2300 délégués venus du monde entier dont 900 représentants du continent africain (250 marocains parmi eux).
L'enjeu principal de la réunion de Marrakech était de parvenir à un accord sur une proposition commune de transition de l'ICANN par l'ensemble des membres de la communauté de l'internet vers une gestion multipartite.
Pour rappel, le Gouvernement des États-Unis, à travers la National Telecommunications and Information Administration (NTIA), dépendant du département du Commerce Américain, a annoncé, le 14 mars 2014, son intention de transférer son rôle de supervision des fonctions techniques clés de l'Internet, à la communauté multi-acteurs mondiale. Le Gouvernement des États-Unis a demandé, en conséquence, à l'ICANN de convoquer les parties prenantes mondiales pour développer une proposition à ce sujet.
A l'issue de la réunion de Marrakech, l'ICANN a adopté le jeudi 10 mars 2016 un plan de propositions, qui a été soumis à l'approbation du Gouvernement Américain. Ce paquet de propositions, établi à la suite de 800 heures de travail, de 600 réunions et de deux ans de négociations, est le fruit d'une discussion inclusive et mondiale entre les gouvernements, les petites et moyennes entreprises, les experts techniques, la société civile, les chercheurs, les Académies et les utilisateurs finaux.
« Ce plan témoigne du travail ardu de la communauté Internet mondiale ainsi que de la robustesse du modèle multipartite », a dit le Dr. Stephen D. Crocker, Président de l'ICANN, ajoutant que « Le plan a été envoyé au gouvernement des États-Unis 2 pour examen. S'il satisfait aux critères nécessaires, nous aurons marqué un jalon historique dans l'histoire de l'Internet. »
Le plan comporte un ensemble de mesures détaillées pour transférer la supervision assurée par le gouvernement des États-Unis sur plusieurs fonctions techniques, connues sous le nom d'IANA (Autorité chargée de la gestion de l'adressage sur Internet). Ces fonctions sont critiques pour le bon fonctionnement de l'Internet. Il propose également des mesures pour renforcer la responsabilité de l'ICANN en tant qu'organisation complètement indépendante.
« La communauté Internet s'est acquittée de sa mission avec un dévouement remarquable parce que nous savons à quel point il est important que la transition de la supervision des fonctions IANA puisse avoir lieu », a indiqué Alissa Cooper, présidente du Groupe de coordination de la transition du rôle de supervision des fonctions IANA (ICG), qui a coordonné la mise au point de la proposition de transition. « Une fois que la proposition prendra effet, les internautes du monde entier profiteront de la stabilité et de la sécurité de l'Internet ainsi que des améliorations apportées aux mécanismes redditionnels de la gouvernance de l'Internet. ». Si le plan est approuvé par le Gouvernement des États-Unis, sa mise en œuvre devrait s'achever avant l'expiration du contrat entre la NTIA et l'ICANN en septembre 2016.
La rencontre de Marrakech a connu également l'annonce de l'ouverture dans les prochaines semaines du premier bureau de liaison de l'ICANN en Afrique et qui sera basé à Nairobi, au Kenya.
En parallèle avec la réunion de l'ICANN55, plusieurs réunions de haut niveau ont été organisées. Il s'agit notamment de :

  • La 3ème réunion gouvernementale de haut niveau de l'ICANN qui a réuni une centaine de délégations parmi lesquelles une quinzaine de Ministres en charge de l'Economie Numérique. Organisée en collaboration entre l'ICANN, le MICIEN, cette réunion, tenue à un moment crucial de processus de transfert des compétences de l'IANA à la communauté multipartite, a mis la lumière sur le rôle que jouent les gouvernements et les organisations intergouvernementales au sein de la communauté de l'ICANN à travers le Comité consultatif gouvernemental (GAC) qui compte aujourd'hui 162 membres et 35 observateurs. Cette réunion a également insisté sur l'importance de la responsabilité et de la redevabilité de l'ICANN dans le cadre de cette transition et ses performances liées à ce nouveau mode de gouvernance.
  • Réunion organisée par le World Economic Forum et le Ministère de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie Numérique, le 6 mars 2016 sous le thème : « L'Initiative sur le Futur d'Internet/Dialogue africain sur l'Economie Numérique : Favoriser une Collaboration Public-Privé & Appuyer la Croissance du Numérique » ;
  • Réunion des Ministres africains des TIC, présidée par le Ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie Numérique, le 6 mars 2016.
  • l'Africain DNS Forum du 4 au 6 mars : L'Organisation africaine des noms de domaine pays (AFTLD) a organisé, en partenariat avec l'ISOC et l'ICANN, l'Edition 2016 du Forum Africain du système des noms de domaine (Africa DNS Forum) du 3 4 au 6 Mars à Marrakech, avant la réunion de l'ICANN. L'ANRT a été l'hôte local de cette manifestation.
A propos de l'auteur;
Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à nous la poser
Si cette information a pu vous être utile, prière de la partager sur les réseaux sociaux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

commentaires