L'actualité des TIC au Maroc et ailleurs

mardi 2 août 2016

Le Maroc perd 3 places en matière d'E-Gov

D'après le dernier rapport sur le développement de l'e-gouvernement établi tous les 2 ans par le Département des affaires économiques et sociales des Nations-Unies (DESA), le Maroc a perdu 3 places dans le classement mondial de l'e-gouvernement de l'année 2016. Un rapport qui offre un aperçu des tendances dans le développement de l'administration électronique dans plusieurs pays à travers le monde.
Sur les 193 pays étudiés au niveau mondial, la Division de l'administration publique et de la gestion du développement du Département des Nations unies pour les affaires économiques et sociales a classé le Maroc dans son dernier rapport 85ème, en régression de 3 points en comparaison avec l'édition 2014 (où il a pu progressé de 38 places). A l'échelle mondiale, le Royaume-Uni est premier, suivi du Japon et de l'Australie.
Au niveau africain, le Maroc occupe la quatrième place du classement, juste derrière l'Afrique du Sud (76e mondial), la Tunisie (72e mondial) ainsi que l'Ile Maurice (58e mondial).
Quant à l'indice de l'e-participation, le Maroc a pu garder sa 17ème position obtenue en 2014 au même rang que d'autres pays tels que la Serbie ou encore la Lituanie. Les leaders en la matière sont le Royaume-Uni, le Japon et l'Australie.
A noter que ce classement prend en compte trois sous-indices à savoir, la disponibilité des services en ligne, l'infrastructure des technologies de l'information ainsi que la capacité des ressources humaines à promouvoir et à utiliser les TIC.
A propos de l'auteur;
Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à nous la poser
Si cette information a pu vous être utile, prière de la partager sur les réseaux sociaux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

commentaires