L'actualité des TIC au Maroc et ailleurs

dimanche 19 novembre 2017

Dégroupage: Titane Conseil accompagnera l'ANRT


Titane Conseil vient de remporter un appel d'offres lancé par l'Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications (ANRT) dont l'objectif est de traiter les aspects opérationnels relatifs à l'accès aux infrastructures.


Depuis 2008, les différents leviers d'accès aux infrastructures, en l'occurrence via le dégroupage ou le partage, sont érigés parmi les principaux leviers de régulation qui doivent favoriser le développement du secteur marocain des télécommunications.
Le marché compte actuellement plusieurs offres de gros, à savoir les OTT du dégroupage physique, virtuel, via offres de Bitstream régional et national ou encore les OTT d'accès aux infrastructures souterraines et aériennes du génie de Maroc Telecom.

Certaines décisions ont été prises par l'ANRT dans le cadre de la résolution de litiges entre les opérateurs certes, mais la mise en œuvre opérationnelle de ces OTT et des leviers précités peut être confrontée à des difficultés opérationnelles chez les opérateurs concernés.

D'ailleurs, c'est la raison pour laquelle l'ANRT a souhaité se faire accompagner par un prestataire spécialisé sur les aspects opérationnels relatifs à l'implémentation effective de ces leviers ainsi que le traitement et la proposition de solutions aux problèmes techniques et aux contraintes opérationnelles qui surgiraient en cours d'implémentation desdits leviers. Il s'avère que ce prestataire est Titane Conseil qui a été choisi dans le cadre d'un appel d'offres lancé à cet effet pour un montant estimé à 1 million de dirhams HT.

Dans le cadre de sa mission, Titane Conseil doit assister l'ANRT dans le traitement des différentes requêtes soumises par les opérateurs et relatives aux aspects opérationnels d'accès au génie civil, à la boucle et sous-boucle locale (dégroupage physique, virtuel et Bitstream), aux sites et en général aux infrastructures partageables.

De plus, Titane Conseil aura comme tâche d'effectuer des interventions sur le terrain ou auprès des opérateurs pour vérifier, contrôler et examiner les requêtes précitées. Il doit aussi formuler des avis sur la faisabilité opérationnelle du partage (dégroupage, site par site, infrastructure par infrastructure) selon les requêtes reçues.

Doit-on s'attendre à la fin du monopole qu'exerce Maroc Telecom sur le marché de l'ADSL? L'avenir nous le dira.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

commentaires