L'actualité des TIC au Maroc et ailleurs

vendredi 23 décembre 2016

Dégroupage: Inwi adresse une mise en demeure à Maroc Telecom


Inwi vient d'adresser une mise en demeure à son concurrent Maroc Telecom pour le partage des infrastructures de la téléphonie fixe et de l'ADSL de ce dernier.

L'opérateur téléphonique Inwi a adressé une mise en demeure à son concurrent Maroc Telecom, apprend-on ce jeudi de nos confrères de Medias24, une information confirmée par Le360.

Cette mise en demeure a pour objectif de mettre en oeuvre le partage des infrastructures comme le prévoit la loi pour qu'il y a ait une véritable concurrence. Inwi a même l'intention de saisir Maroc Telecom en justice comme action de contournement du processus dormant au niveau de l'Agence nationale de réglementation des télécommunications. Cependant, ça se peut bien que la justice se déclarera incompétente au profit de l'ANRT.

A rappeler que cette mise en demeure intervient près de trois mois après une décision du gendarme des télécoms qui reprochait à IAM un «manquement partiel à ses obligations réglementaires spécifiques découlant de sa qualité d'exploitant exerçant une influence significative sur le marché de gros de l'accès à l'infrastructure constitutive de sa boucle locale cuivre».

En d'autres termes, l'ANRT presse IAM de mettre à la disposition de ses concurrents ses infrastructures, comme le prévoit la loi. Cependant, Maroc Telecom a régulièrement répondu par la mise en cause des délais jugés insensés que le régulateur voudrait lui imposer. Ledit opérateur dit réclamer simplement un dégroupage équitable réfutant toute tentation d'abus de position dominante.

Inwi souhaiterait ainsi que l'opérateur historique cesse d'entraver la concurrence et arrête une fois pour toute ses abus de position dominante. Cela suffira-t-il pour que Maroc Telecom changera d'avis et jouera pleinement la concurrence? L'avenir nous le dira.

2 commentaires:

  1. السلام

    S'il vous plaît est ce qu'une personne a le droit de donner son code wifi à son voisin afin qu'il se connecte dessus? (ou est ce que ça rentre dans la condition d'incessibilité généralement écrite dans les contrats?)

    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wa3alaykom Salam,
      A ma connaissance, il n y pas de mal à partager sa connexion. D'ailleurs, certains internautes optent pour ce genre de solutions afin de diminuer le montant qu'ils doivent payer mensuellement.

      Supprimer

commentaires