Quand la technologie investit les lieux de la santé au Maroc

Les progrès liés à la recherche et à l'adoption de technologies avancées dans le domaine de la santé ont permis de mieux appréhender les subtilités de la santé humaine, ce qui a permis d’aboutir à des solutions de plus en plus efficaces, non seulement pour prévenir, mais aussi pour traiter les maladies. A cet égard, des évolutions notables ont été constatées en Afrique.

Il faut dire que partout, l’intégration de la technologie dans le but d’améliorer l’efficacité des soins est devenue exponentielle. D’ailleurs, le marché des logiciels, du matériel et des services liés à l'intelligence artificielle dans le domaine de la santé devrait dépasser les 34 milliards de dollars dans le monde à l’horizon 2025.

"Pour améliorer la qualité des soins grâce à la technologie, Microsoft a décidé de nouer des partenariats avec des organisations qui possèdent une expertise dans ce domaine et d’identifier les équipes qui partagent les mêmes passions et les mêmes idées. Cela nous a permis de créer une large gamme d'outils et de solutions intégrés au sein du cloud et qui se rapportent à de nombreux aspects liés au développement et à la fourniture de soins de santé efficaces", a déclaré Hicham Iraqi Houssaini, Directeur Pays au sein de Microsoft Maroc.

Selon le Rapport sur la prospérité en Afrique 2019/20, le Maroc arbore les taux de vaccination les plus élevés du continent: il se classe ainsi au 9ème rang pour la prospérité parmi 54 pays d'Afrique et au 9e rang pour la santé en général. La technologie a tout son rôle à jouer pour faire davantage grimper le Maroc dans ce classement. Déjà, et afin d’améliorer les soins apportés aux patients atteints de cancer, des organismes tels que la fondation Lalla Salma à but non lucratif se sont tournés vers Microsoft Power BI, avec lequel ils ont pu suivre et analyser les différentes données qu’ils recueillent, et les utiliser par la suite afin d’améliorer les résultats pour les patients.

Créée en 2005, la fondation a pour objectif de s'assurer que la lutte contre le cancer sera toujours érigée en tant que priorité de santé publique. Pour ce faire, la fondation travaille en étroite collaboration avec le ministère marocain de la santé, mais aussi avec l'agence gouvernementale qui supervise les soins de santé au Maroc. Grâce aux « Maisons de la vie », un réseau d'établissements résidentiels répartis dans tout le pays, Lalla Salma a pu soutenir et accueillir des patients durant leur traitement contre le cancer, leur proposant ainsi entre 6 000 et 12 000 nuitées par an, tout en leur donnant accès à des prestations de soins spécialisés.

Éviter les goulots d'étranglement et trouver des solutions La fourniture de soins opportuns et significatifs à ces patients est d'une importance cruciale: c’est d’ailleurs l’essence même du programme "Maisons de la vie". Après un examen plus approfondi, le personnel et les bénévoles se sont rendu compte que les anciens outils qui étaient utilisés auparavant n'étaient plus assez efficaces pour continuer à permettre le bon fonctionnement du programme. Et pour cause, le personnel était amené à recueillir une trop grande variété de données, qu’il s’agisse des taux d'occupation, des temps de transfert, des délais entre les consultations initiales, des réunions multidisciplinaires, des plans de traitement et des types de médicaments destinés à chaque patient.

Grâce à Power BI, chaque équipe de soin est désormais en mesure d'extraire, de manière très efficace, des données par le biais de sources très diverses qui sont élaborées à partir de bases de données, de feuilles de calcul Excel et de documents Word. Ce logiciel a également considérablement facilité le suivi des données pour le personnel informatique de la fondation. L'outil permet en outre de visualiser les données disponibles sur les tableaux de bord et les rapports, tout en fournissant des informations qui sont mises à jour en temps réel.

"Auparavant, pour dresser des tableaux de bord, nous étions obligés de collecter les données manuellement, sur papier ou avec des fichiers Excel, et d’effectuer un à un tous les calculs", explique Soumaya Fatemi, ingénieur en informatique à la fondation. "Cela nous prenait énormément de temps. Désormais, nos tableaux de bord sont remis quotidiennement à jour, et nous ne perdons plus de temps à résumer les données. Le logiciel fait tout ça pour nous!".

Ce sont les patients qui en tirent le plus de profitGrâce à l'utilisation de la solution Power BI, le personnel de Lalla Salma a pu identifier d'autres problèmes liés aux procédures et qui compliquaient jusqu’ici les process de soins qui étaient apportés aux patients. Une connaissance détaillée des types de médicaments utilisés par les centres et de leurs besoins a permis au personnel de mieux affiner ses prestations. Cela a également permis de tirer des enseignements utiles qui ont contribué à fournir encore plus rapidement aux patients les médicaments nécessaires à leur traitement.

"Grâce à cet outil, nous sommes en mesure de connaître en détail les niveaux de consommation réelle de médicaments par type de cancer et par protocole thérapeutique", explique M. Fakhkhari. "Nous sommes désormais capables de rationaliser nos budgets, mais aussi de mieux planifier nos commandes en médicaments et de mieux gérer nos stocks et nos ressources, ce qui nous permet de traiter plus de patients".

La solution Power BI permet également d’optimiser les heures de travail réalisées par les fonctionnaires non rémunérés. Des tableaux de bord affichent les heures travaillées par chaque volontaire et les différentes tâches accomplies ; cela permet d’être informé en permanence sur quel type d'assistance est nécessaire. De même, lorsque le tableau de bord révèle une pénurie de volontaires, le personnel peut automatiquement recruter afin de combler les lacunes éventuelles.

"Alors que le continent continue à évoluer dans le sens d’une transformation numérique, nous espérons assister à davantage d'intégration et de succès grâce à la technologie; pour ce faire, nous continuons à travailler étroitement avec les partenaires et les clients de l'ensemble du secteur afin de faire en sorte que les praticiens et les patients soient en mesure de réaliser et de recevoir davantage", conclut M. Houssaini.

Commentaires

  1. For outside glitter to have value and that extra shine, Craft glitter bulk
    it needs to be complemented with the glitter work on the inside. Craft glitter bulk

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire