L'actualité des TIC au Maroc et ailleurs

jeudi 4 avril 2013

Rapport sur la qualité de service voix 2G et 3G des réseaux nationaux

L’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications vient de publier un rapport sur la qualité de service des réseaux nationaux de 2ème génération ainsi que celui de 3ème génération, mesurés durant la période du 19 février au 10 mars 2013. Le présent rapport intègre pour la première fois les indicateurs de qualité de service voix 3G et évalue la qualité auditive des communications.Les indicateurs  ont été relevés sur un échantillon de 20 villes du Royaume, ainsi que sur tous les tronçons d’autoroutes , les axes ferroviaires et 14 tronçons de routes nationales,tandis que pour le service voix 3G, les mesures ont été effectuées au niveau de 6 grandes villes.
Pour  cette période et pour le service voix 2G, l'ANRT a fait état d'un  taux moyen de réussite global  de 97,32% dans les villes,de 95,04% dans les autoroutes, de 93,45% dans les routes nationales et de 91,25% dans les axes ferroviaires. Pour ce qui est du service voix 3G, le taux moyen de réussite global était de 96,77% pour l’ensemble des villes concernées. Pour l'ANRT,une communication est considérée comme réussie si l’appel lancé aboutit dès la première tentative et si la communication est maintenue 2 minutes sans coupure. Le taux de réussite est le rapport entre le nombre de communications réussies et le nombre total d’appels effectués.Raison pour laquelle on réjouira moins en s'intéressant à  la qualité auditive des communications .Celle-ci a été testée sur chacun des réseaux des opérateurs concernés en enregistrant un  taux global des communications dites "parfaites ou acceptables" de 68,11% pour le service voix 2G et de 73,61% pour le service voix 3G. Notons ici qu'une communication est considérée de qualité "parfaite"  si la qualité auditive perçue par les deux interlocuteurs est bonne ou légèrement perturbée sans toutefois gêner la conversation.
Le restant des appels (plus de 30%) est considéré comme de qualité médiocre ou mauvaise. Ainsi, le taux global des communications dites "médiocres" a atteint 27,05% pour la voix 2G et 22,20% pour la voix 3G. Une conversation médiocre désigne le cas ou la qualité auditive perçue par les deux interlocuteurs est fréquemment gênée dans l’écoute par de nombreuses perturbations, mais il est encore possible de se comprendre.Notons que l’évaluation de la qualité auditive de chaque communication réussie prend en compte des indicateurs tels que la faiblesse de la voix,la déformation de la voix distante sans autre bruit,les bruits de friture,la présence d’échos ou encore de micro-coupures.
Pour les communications mauvaises,le service voix 2G réalise un taux global de 2,16% et de 1,78% pour le service voix 3G.
 Rappelons que l’ANRT réalise de manière régulière des campagnes de vérification du respect des obligations en matière de qualité de services, que stipulées dans les cahiers de charges des opérateurs. Les résultats de ces campagnes de mesure sont analysés et envoyés aux opérateurs pour leur demander des explications au sujet des paramètres de la qualité de service en cas de dégradations et du déroulement des actions de corrections nécessaires en vue d’améliorer les dégradations constatées.


Vous pourriez consulter un rapport plus détaillé via le lien suivant http://goo.gl/bBalF

A propos de l'auteur;
Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à nous la poser
Si cette information a pu vous être utile, prière de la partager sur les réseaux sociaux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

commentaires