L'actualité des TIC au Maroc et ailleurs

mercredi 6 avril 2016

Une nouvelle solution de paiement mobile verra bientôt le jour au Maroc

Selon le Matin, l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) et Bank Al-Maghrib comptent finir avec les paiements en espèces une fois pour toute et cela en lançant un projet de mise en place d'une solution nationale de paiement mobile.
En effet, l'ANRT vient de lancer un appel d'offres avec un budget de 6 millions de dirhams afin de se faire assister et accompagner par un cabinet spécialisé dans la mise en œuvre de ce projet. 
Selon l'ANRT, la quasi-majorité des transactions au Maroc est réalisée en espèces. Les paiements par chèques, cartes, virement ou prélèvement bancaires sont très faibles et chaque habitant n'en effectuerait que 4 à 5 par an, soit 10 fois moins que dans des pays émergents et jusqu'à 10 fois moins comparés à certains pays avancés. Si l'institution opte pour une solution nationale de paiement mobile, c'est que le recours à des transactions en espèces a un coût jugé très élevé, lequel est actuellement supporté par les différents acteurs économiques.
Notons que Bank Al-Maghrib en coopération avec l'ANRT et d'autres acteurs avaient déjà réalisé une étude sur la problématique. Ces derniers ont conclu que le développement d'une solution de paiement mobile constitue une réponse adéquate au contexte marocain. L'étude a proposé un projet sommaire de business model de la solution de paiement ainsi qu'un modèle de gouvernance. Selon l'ANRT, la consultation objet de l'appel d'offres permettra de compléter cette étude et détailler le business model de la solution en projet. Il s'agit aussi d'arrêter son mode de gouvernance et d'élaborer les spécifications techniques fonctionnelles et opérationnelles de la solution à mettre en place. 
La liste des acteurs comprend deux catégories d'opérateurs: les opérationnels dont les banques, les établissements de paiement, les Switch et les opérateurs télécoms et les institutionnels notamment le département des Finances, le ministère chargé du Commerce, Bank Al-Maghrib et l'ANRT.
Rappelons que les paiements mobiles désignent les transactions effectuées depuis un téléphone mobile et débitées soit sur une carte bancaire ou soit sur un porte-monnaie électronique. Le paiement par la technologie Near Field Communication (NFC) fait partie de ce genre de paiement. Elle consiste à effleurer le téléphone mobile sur un terminal monétique compatible NFC. Le paiement mobile peut s'effectuer en transférant de l'argent de mobile à mobile et cela en entrant le code du commerçant dans une application dédiée à ce genre de paiement, le mobile devient ainsi une sorte de porte-monnaie virtuel. Contrairement à ce que la majorité pense, la sécurité du paiement est renforcée vu que le numéro de la carte n'est jamais divulgué. A chaque transaction, le système crée un numéro pour un seul usage.
Le paiement mobile limitera ainsi l'usage du cash et donc le risque de vol voire de détournement. En cas de perte ou de vol du téléphone, l'application peut être bloquée aussitôt à distance.
A propos de l'auteur;
Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à nous la poser
Si cette information a pu vous être utile, prière de la partager sur les réseaux sociaux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

commentaires