Orange Maroc logo maroc telecom logo inwilogo

Orange

Orange Maroc, connue auparavant sous le nom de méditel, a été créée en 1999 suite à un partenariat entre des investisseurs marocains et les groupes Telefónica et Portugal Telecom qui en détenaient 32,18 % chacun....

Maroc Telecom

Itissalat AI-Maghrib (IAM), également appelé Maroc Telecom, est la première société de télécommunications au Maroc. Privatisée par le royaume du Maroc à partir de 2001, elle devient une filiale du groupe français Vivendi.

Inwi

Inwi est le nom de la marque sous laquelle Wana corporate commercialise ses produits pour le mobile GSM et l'internet 3G au Maroc. C'est une filiale de la Société nationale d'investissement et du consortium koweïtien Al Ajial-Zaïn.

Articles de la catégorie ANRT

jeudi 23 février 2017

Introduction des caractères accentués dans les noms de domaines .ma

Dorénavant, les noms de domaine .ma accepteront les caractères accentués.  L'ANRT, l'agence nationale de réglementation des télécommunications, va bientôt autoriser l'introduction des caractères accentués dans les noms de domaines .ma . Il sera donc possible d'avoir un nom de domaine .ma comportant des lettres accentuées, à savoir: à, â, ç, è, é, ê, ë, î, ï, ô, ù, û, ü et ÿ. Toutefois, et pour en bénéficier, il faudra bien évidemment passer par l'un des prestataires autorisés à commercialiser des noms de domaine au Maroc. D'ailleurs, pour éviter les cas de cybersquatting (qui consiste en l'enregistrement d'un nom de domaine correspondant à une marque détenue par un tiers), ou simplement d'en réduire le risque, le déploiement de l'enregistrement de ces noms de domaine, comportant des caractères accentués, se fera en quatre phases: La première période d'enregistrement sera ouverte pour les administrations, établissements et ent

mardi 10 janvier 2017

Dégroupage: La PDG d'inwi s'explique

Interviewée par l’Economiste, Nadia Fassi Fehri, PDG d’Inwi, nous parle un peu plus du dégroupage, de la mise en demeure de Maroc Telecom et de  la saisine de l’ANRT . Nadia Fassi Fehri a déclaré à l’Economiste que la mise en demeure adressée à l’opérateur historique suivie de la saisine de l’ANRT est nécessaire pour l’avenir du secteur et pour le développement de l’économie numérique du pays. "Le Maroc est aujourd’hui l’un des rares pays où l’opérateur historique détient encore 99,9% du marché du fixe et de l’ADSL. Moins de 1 million de foyers sur plus de 6 millions sont raccordés au réseau ADSL. Les expériences internationales ont démontré qu’aucun opérateur ne peut développer, seul, un marché de cette taille", a-t-elle-ajouté. Selon la PDG d’inwi, les pratiques sur le partage d’infrastructures avec Maroc Telecom sont discriminatoires et anti-concurrentielles. Elle estime que le consommateur marocain est privé de son droit de choisir librement son fournisseur, a

dimanche 1 janvier 2017

Dégroupage: inwi saisit l’ANRT

inwi a saisi vendredi 30 décembre 2016 l’ANRT afin de mettre fin à l’arsenal de pratiques anticoncurrentielles mis en œuvre par Maroc Telecom en matière de dégroupage et d’accès à l’infrastructure de raccordement des clients pour les services ADSL. Cette saisine intervient suite à la mise en demeure adressée par inwi la semaine précédente à ce sujet. Depuis plusieurs années, inwi fait l’objet de pratiques discriminatoires qui empêchent l’ouverture du marché de la téléphonie et du haut débit fixe et une concurrence effective au bénéfice des consommateurs marocains. D’ailleurs, l’avertissement récent adressé par l’ANRT met en évidence la volonté de Maroc Telecom de s’affranchir du cadre réglementaire mis en place ainsi que ses manquements répétés à ses obligations. A travers sa saisine, inwi demande à l’ANRT de constater le préjudice subi et de prendre les mesures opérationnelles et coercitives nécessaires pour astreindre Maroc Telecom à cesser

vendredi 4 novembre 2016

Déblocage de la VoIP au Maroc: l'ANRT s'explique

L'ANRT vient de confirmer le déblocage de la VoIP , bloquée au Maroc depuis janvier dernier. Dans un communiqué publié sur son site ce vendredi 4 novembre, l'ANRT, Agence nationale de réglementation des télécoms, indique que "les opérateurs de télécommunications ont été autorisés à procéder au rétablissement de tous les services et applications de téléphonie sur IP (VoIP) sur l'ensemble de leurs réseaux fixes et mobiles". Le gendarme de télécoms explique que cette décision faite suite à l'évolution, tant aux niveaux national qu'international, de la situation des marchés des télécommunications et du contexte réglementaire, d'une part, et, compte tenu des exigences d'un développement harmonieux du secteur au bénéfice des usagers, d'autre part. L'agence précise aussi dans son communiqué que "la problématique de l'encadrement des applications de type OTT (Over The Top) fait l'objet, depuis quelques mois, de discussions et

mercredi 26 octobre 2016

Nomination d'un nouveau DG par intérim à la tête de l'ANRT

Après un jour seulement du limogeage du directeur général de l'ANRT, un nouveau DG par intérim vient d'être installé à la tête de l'ANRT. Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l'Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique, a réuni d'urgence le comité de direction de l'agence nationale de la Réglementation des télécommunications (ANRT) en vue de leur annoncer que Azzeddine El Mountassir Billah n'est plus directeur de l'ANRT. Ledit ministre a nommé Azelarab Hassibi au poste de directeur général par intérim. Ainsi, Azelarab Hassibi, directeur de la concurrence et du suivi des opérateurs au sein de l'ANRT, aura la charge de diriger l'autorité de régulation en attendant la nomination d'un nouveau directeur général. Une nomination qui relève des prérogatives du roi Mohammed VI et qui se fait d'habitude en Conseil des ministres. A rappeler que Azzeddine El Mountassir Billah a été limogé mardi 25 octobre en